Centre de Recherche en Ethnomusicologie

Consortium Musique au CNRS

Programmes en cours

Consortium Musique au CNRS

logo activite consortiumLe CREM est partenaire du consortium Musica, dans le cadre de la TGIR Huma-Num. Ce consortium réunit plusieurs unités et équipes de recherche autour d’une thématique commune  : la valorisation et l’exploitation de données musicales numériques par l’utilisation de référentiels communs,  la diffusion de bonnes pratiques d’encodage et des opérations de numérisation des données.

L’un des objectifs de Musica est de coordonner la réflexion épistémologique des chercheurs, ainsi que le développement de nouveaux outils de représentation et d’analyse de la musique. Ces outils pourront prendre appui sur les langages HTML5, CSS3 et javascript, qui constituent les nouveaux standards de l’internet et permettent de réaliser des dispositifs multimédia interactifs facilement adaptables d’un projet à l’autre. Une attention particulière sera portée aux manières d’intégrer ces nouveaux outils de représentation à ceux développés dans les axes du consortium, notamment la constitution de corpus de partitions et le développement de plateformes d’archives sonores en ligne.

Le Consortium est constitué de 3 grands axes thématiques sous la direction de Philippe Vendrix (Centre d’études supérieures de la Renaissance de Tours, UMR 7323  – porteur du projet), Victor Stoichita (Centre de recherche en Ethnomusicologie, UMR 7186) et Hugues Genevoix (Laboratoire d’Acoustique Musicale, UMR 7190).

Axe 1•  La musique notée : MEI – OCRisation des sources.

Le Centre d’études supérieures de la Renaissance de l’université François-Rabelais de Tours est en charge de ce premier axe. Il se donne pour mission de diffuser et coordonner les bonnes pratiques d’encodages de la musique, en adoptant notamment les possibilités qu’offrent les nouvelles technologies du MEI (Music Encoding Initiative), pour les appliquer non seulement aux répertoires qui lui sont familiers – les musiques des XVe et XVIe siècles –,  mais aussi aux autres périodes de l’histoire de la musique, avec la participation de laboratoires partenaires tels qu’IReMus (Institut de Recherche en Musicologie, UMR 8223), le CMBV (Centre de musique baroque de Versailles), l’IRCAM (Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique).

 Axe 2. La musique enregistrée : numérisation, indexation, analyse du son

Le Centre de recherche en Ethnomusicologie et le LAM ont acquis ces dernières années une expertise technique et scientifique de haut niveau dans le traitement, la conservation et l’archivage numérique des fonds sonores. C’est ainsi qu’à vu le jour la plateforme web–audio Telemeta qui regroupe actuellement 23200 items sonores, consultables en ligne. Le traitement systématique des archives ainsi que l’enrichissement documentaire des fonds répond aux besoins spécifiques croissants des acteurs de la recherche. En collaboration avec les chercheurs et les professionnels de la documentation multimédia dont le souci constant est d’améliorer la valorisation de ce patrimoine pour l’ensemble de la communauté participe aux objectifs que s’est fixé le consortium.

Axe 3. Les instruments : outils de classification actualisée, statut de l’objet

L’étude des sources sonores (LAM, IRCAM, IreMus, CREM-LESC) constitue le 3ème axe du consortium et se décline selon différentes approches scientifiques et empiriques tant au sein des sciences physiques que des sciences humaines : lutherie et traitement des matériaux, accordage et systèmes de mesure, aspects physiques ou physiologiques du fonctionnement et des mécanismes, techniques de jeu et geste musical, psycho-acoustique et perception, systèmes de classifications universelles et vernaculaires, organologie dans sa dimension historique et iconographie musicale etc. Dans le cadre du Web sémantique, l’un des enjeux de la mise en relation des ressources, catalogues et bases de données du domaine de la musique sera de repenser et compléter les systèmes de classification dans une triple dimension – collaborative, pluridisciplinaire et multilingue – et par des rapprochements entre référentiels, notamment le thésaurus multilingue sur les instruments musicaux.

Logo CNRS

Agenda