Centre de Recherche en Ethnomusicologie

Estelle Amy de la Bretèque - Centre de recherche en ethnomusicologie
Estelle Amy de la Bretèque
Estelle Amy de la Bretèque
Chargée de mission pour les musiques de tradition orale, projet Démos, Philharmonie de Paris
Chercheur associée à l'Institut d'ethnomusicologie de Lisbonne (INET-md)
Enseignante de gamelan javanais à la Cité de la Musique
Arménie, Azerbaïdjan, Indonésie, Turquie
Caucase, Anatolie (Kurdes, Yézidis, Molokanes), Java
Lamentations - Récits épiques - Usages de la voix - Exil, martyr - Histoire - Ethnolinguistique
...

Estelle Amy de la Bretèque s'intéresse aux expressions musicales et poétiques du deuil et de l'exil. Sa maîtrise a porté sur les cérémonies féminines de deuil en Azerbaïdjan. Elle a ensuite entrepris un DEA sur les lamentations des femmes kurdes réfugiées dans les bidonvilles d’Istanbul et Diyarbakir. Enfin, sa thèse, soutenue en 2010 à l'université Paris Ouest Nanterre, s'est attachée à analyser le rôle de la parole mélodisée dans la communauté yézidie d'Arménie.

Elle a montré que ce mode d'énonciation dépasse de loin le cadre funéraire, ou même celui de l’exil forcé. Liée à la peine, mais employée au quotidien, la parole mélodisée représente une manière de se rapporter à la vie. Au plan conceptuel, Estelle Amy de la Bretèque s'est intéressée dans sa thèse (1) à la position liminaire de ce mode d'énonciation qui se situe entre musique et langage, (2) aux procédés concrets par lesquels la parole mélodisée construit un espace de partage des émotions, et (3) à la manière dont ces énonciations, souvent inscrites dans des contextes locaux spécifiques, contribuent, à une autre échelle, à des formes culturelles partagées par l'ensemble de la communauté.

Cet travail a donné lieu à la publication d'un ouvrage (Paroles mélodisées. Récits épiques et lamentations chez les Yézidis d'Arménie, 2013, ed. Classiques-Garnier). Le livre est accompagné de 65 documents audio visuels commentés et sous-titrés hébergés sur la plateforme multimédia du site de la SFE.

Estelle Amy de la Bretèque a ensuite mené des recherches post-doctorales au sein de l'institut d'ethnomusicologie de Lisbonne (INET-MD) sur les expressions musicales et poétiques du sacrifice de soi dans la Méditerranée orientale et le Caucase. Elle travaille aujourd'hui sur les Yézidis et le Yézidisme, notamment en diaspora.

 

Membre du comité de rédaction de Central Eurasian Reader.

Ouvrages

Estelle AMY DE LA BRETÈQUE
2013
Paroles mélodisées. Récits épiques et lamentations chez les Yézidis d’Arménie. Paris : Garnier Classiques.
Cet ouvrage porte sur un mode ­d’énonciation dans lequel ­l’intonation normale de la parole se voit ­remplacée par des ­contours mélodiques. Chez les kurdo­phones ­d’Arménie –  en particulier les Yézidis – la parole ainsi mélodisée est toujours liée à l’évocation de la nostalgie, de ­l’exil, du sacrifice de soi et de ­l’héroïsme. Elle apparaît dans certains ­contextes rituels, dans les chants épiques, ou ­simplement au détour ­d’une phrase dans les ­conversations quotidiennes. ­S’appuyant sur des documents de terrain inédits ­consultables en ligne sur le site de la société française ­d’ethnomusicologie, ­l’auteur montre que la parole mélodisée joue pour les Yézidis un rôle central dans la construction d’un idéal de vie reliant les vivants aux absents et aux défunts.
Les documents sonores auxquels se réfère cet ouvrage sont disponibles sur le site de la SFE à l’adresse: www.ethnomusicologie.fr/parolesmelodisees

Articles et chapitres

2015sp « Vocalisation des émotions dans les funérailles yézidies d’Arménie », in A. Caiozzo, dir.: Mythes rites et émotions, les funérailles sur la route de la soie. Paris: Champion
Estelle AMY DE LA BRETÈQUE & Melissa BILAL
2013
« The Oror and the Lorî: Armenian and Kurdish lullabies in present-day Istanbul », in P. G. Kreyenbroek & C. Allison, dirs.: Remembering the Past in Iranian Societies. Wiesbaden: Harrassowitz Verlag : 125‑140.
Estelle AMY DE LA BRETÈQUE & Victor A. STOICHIŢĂ
2012
« Musics of the new times Romanian manele and Armenian rabiz as icons of post-communist changes », in I. Biliarsky, O. Cristea & A. Oroveanu, dirs.: The Balkans and the Caucasus. Parrallel processes on the opposite sides of the Black Sea. Cambridge: Cambridge Scholars Publishing : 321‑335.
Estelle AMY DE LA BRETÈQUE
2010
« Le pleur du duduk et la danse du zurna: essai de typologie musicale des émotions dans la communauté yézidie d’Arménie », in C. Calame, F. Dupont, B. Lortat-Jacob & M. Manca, dirs.: La voix actée. Pour une nouvelle ethnopoétique. Éditions KiméAnthropologie.  : 175‑194.
2016sp « Self-sacrifice, Womanhood and Melodized Speech : Three Case Studies from the Caucasus and Anatolia ». Asian Music 47.
This article explores the practice of melodized speech among senior women from the Caucasus and Anatolia and its implications in the daily lives of this region. Based on three case studies from fieldwork conducted in Azerbaijan, Turkey and Armenia, the author conveys how self-sacrifice emerged as a central theme in the worldview of elderly women. They view self-sacrifice as an ideal and melodized speech as its sonic embodiment. This article argues that the daily dedication to the remembering of their deceased and exiled relatives by these women through melodized speech represents a gendered sacrificial act which participates in the construction of self-sacrifice as a positive moral value.
2012 « Voices of sorrow: Melodized speech, laments and heroic narratives among the Yezidis of Armenia ». Yearbook for Traditional Music 44: 129‑148.
Among the Yezidis of Armenia, sad thoughts are often narrated in a melodized tone of voice. This specific vocal register, which Yezidis call kilamê ser (« words about »), can be used in ritual contexts, especially funerals, as well as in everyday conversation. The focus of this article concerns the way Yezidis conceptualize voice production, their experience of an emotional investment in melodized speech, and the status of words enunciated in this manner. An analysis of melodized speech reveals a rich aesthetic of suffering in which shared memories are shaped by sound and poetics.
2011 « Le pleur du duduk et la danse du zurna. Typologie musicale des émotions et fêtes calendaires dans la communauté yézidie d’Arménie ». Acta Ethnographica Hungarica 56(2): 385‑401. Republié dans La voix actée. Pour une nouvelle ethnopoétique, C.Calame, F.Dupont, B.Lortat-Jacob and M.Manca eds. Kimé, 2010: 175-194.
By analyzing enunciation in performance, this article shows the similarities among funeral laments, epic songs, exile songs and the playing of the duduk (oboe). Regarded as « words on » (kilamê ser), these four types of enunciation share melodic, metric, gestural and emotional elements. According to local typologies, the « words on » are opposed to songs (stran), a term referring mostly to wedding music and the zurna (oboe). The opposition between word and song is also related to a series of antinomic couples, such as exile vs. household, sadness vs. joy, or duduk vs. zurna. An analysis of these music and enunciation typologies of emotion allows an approach to Yezidi ritual and calendar time.
2010 « Des affects entre guillemets : Mélodisation de la parole chez les Yézidis d’Arménie ». Cahiers d’ethnomusicologie 23: 131‑145.
Dans la communauté yézidie d’Arménie, la dichotomie « parlé vs chanté» est à la base de la pensée musicale. Le « chant» (stran) et la « parole sur» (kilamê ser) sont des catégories d’expression ayant des caractéristiques émotionnelles spécifiques. En prenant pour exemple un kilamê ser énoncé par Altûn Mîrzoevna, cet article analyse l’articulation entre musique, langage et émotions. Mise entre guillemets, la « parole sur» se déploie dans un espace à part, créant un monde dans lequel la véracité et l’intonation de la parole sont en suspens. Le temps de l’énonciation sort du réel: entre passé, présent et futur, il se déploie dans une temporalité beaucoup plus large que la parole ordinaire. L’espace de l’énonciation, par l’étirement des paroles et par l’évocation des souvenirs et des images, est lui aussi beaucoup plus vaste que celui d’une parole simple. Mélodisant ses émotions dans la conversation, Altûn crée un univers suspendu, celui de la peine (xem), de la douleur profonde (derd) et de l’exil (xerîb).
2008 « Chants pour la maisonnée au chevet du défunt: La communauté et l’exil dans les funérailles des Yézidis d’Arménie ». Frontières 20(2): 60‑66.
Dans les villages yézidis d’Arménie, les funérailles sont un moment particulièrement important dans la vie de la communauté.  En même temps qu’elles aident le passage de l’ici à l’ailleurs, elles permettent, de multiple manière, de réaffirmer l’unité et la continuité du foyer (mal) et de la communauté. Omniprésent dans les lamentations, l’exil, littéral ou métaphorique, est toujours lié à un état émotionnel particulier : la douleur de la perte. Cette douleur qualifiée de « communautaire », est exprimée notamment à travers les mots, gestes et attitudes des lamentations.
2005 « Femmes mollah et cérémonies féminines de deuil en Azerbaïdjan ». Cahiers de musiques traditionnelles 18: 51‑66.
Dans la péninsule d’Apchéron (Azerbaïdjan), les femmes se réunissent après la mort et, sous la direction d’une aînée, appelée mollah, elles chantent, pleurent et partagent le repas rituel. Dans ces cérémonies appelées tèziyè, les femmes mollah dirigent et exaltent les émotions des participantes. Par leurs chants, leur gestuelle et leur langage de la souffrance, les femmes mollah aident le passage du mort dans l’au-delà et facilitent le travail de deuil de l’assemblée.

2015 « Se lamenter en MP3. Supports de mémoires mobiles chez les Yézidis d’Arménie », Le funéraire. Mémoire, Protocoles, Monuments. Actes du colloque de la MAE, coord. G. Delaplace et F. Valentin, ed. Boccard.

 

Disques, films, multimédia

 2005
Feleknaz Esmer et Gazin, chanteuses kurdes. 2005. Entretien filmé (21’41 min.), Mondomix production, Cité de la Musique, Paris.
Estelle AMY DE LA BRETEQUE & Victor A. STOICHIŢĂ
2012
« Conception et réalisation de l’interface de présentation des documents audiovisuels ». Paroles mélodisées. Récits épiques et lamentations chez les Yézidis d’Arménie.
Cette interface accompagne le livre du même nom publié par E. Amy de la Bretèque aux éditions Garnier Classiques
Estelle AMY DE LA BRETÈQUE
2005
« Articles introductifs aux musiques d’Azerbaïdjan. ». Cité de la Musique.

Autres publications

 2010
La Passion du Tragique. Paroles mélodisées chez les Yezidis d’Arménie. Anthropology/ethnomusicology. Paris : Paris Ouest Nanterre la Défense.
Cette thèse porte sur la parole mélodisée chez les Yézidis d’Arménie. Elle décrit un registre particulier d’utilisation du sonore, que les Yézidis nomment « paroles sur » (kilamê ser), et qu’ils situent à la frontière entre musique et langage. Il s’agit en premier lieu d’une manière de mélodiser la parole pour exprimer des sentiments tristes dans des contextes rituels (comme les funérailles), ou dans les conversations quotidiennes. Le terme s’applique également au jeu du hautbois duduk. Ce mode d’énonciation fait l’objet d’un intérêt particulier dans la communauté, et bien que les Yézidis ne le considèrent pas comme « musical », il est fréquent de trouver des « paroles sur » enregistrées sur les disques et cassettes du marché local. L’analyse des caractéristiques formelles et performatives des kilamê ser permet de montrer comment cet usage particulier de la parole construit un espace de partage des émotions. En son sein, les conceptions Yézidies de l’exil s’articulent à celles du sacrifice, de l’héroïsme et du deuil. Au delà de la catharsis individuelle, les paroles mélodisées sont un pivot grâce auquel l’absence devient présence, et la mort intègre la vie. Le raisonnement mené dans le texte est illustré par un nombre important de documents de terrain présentés dans un DVD multimédia.
2004
Lamentations de femmes kurdes déplacées: les chemins de l’identité kurde en Turquie aujourd’hui. DEA. Université Paris VIII.
2002a
Femmes mollah et cérémonies de deuil - péninsule d’Apchéron - Azerbaïdjan. Mémoire de maîtrise. Université Paris VIII.
2002b
Molokanes de Transcaucasie. Survie d’une identité. Mémoire de maîtrise. Paris : Université Paris VIII.
Estelle AMY DE LA BRETÈQUE & Victor A. STOICHIŢĂ
2013 « Trois continents, une passion. Entretien avec Salwa El-Shawan Castelo-Branco ». Cahiers d’ethnomusicologie 26: 241‑254.
Estelle AMY DE LA BRETÈQUE
2012 « Il y a quand même de l’espoir, interview with Emerîk Serdar ». Etudes kurdes 11: 103‑108.
2012a
« Harmonies arméniennes ». La revue de la Cité de la musique 70: 28‑29.
 
2012b  Notes de programme pour le cycle de concerts L'Arménie, mémoires au présent. Du 27 novembre au 1 décembre 2012, Cité de la musique, 16p.
2005
« Η μουσική του γκαμελάν και οι κύκλοι της ζωής (La musique de gamelan et les cycles de la vie) ». Highlights (Athènes) 17: 186‑191.
2003
« Fatima’s Song – Песня Фатимы ». IRS 5: 48‑49.
Logo CNRS

Agenda