Centre de Recherche en Ethnomusicologie

Magali De Ruyter - Centre de recherche en ethnomusicologie
Magali De Ruyter
Magali De Ruyter
Doctorante à l'Université Paris Ouest-Nanterre
Gabon
Pygmées Ba.bongo
Pygmées - Système - Esthétique - Rituel - Relations interethniques - Diffusion - Pouvoir
...

Magali De Ruyter s’intéresse aux pratiques musicales des Pygmées Ba.bongo du Gabon. Elle cherche à mettre en évidence les modes d’interaction entre les différentes populations en présence (Ba.bongo, Mi.tsogho, Ma.sango, Akele) par l’intermédiaire du traitement réservé à la musique. Les Ba.bongo en effet s’avèrent être les « spécialistes de la musique » mais surtout de la musique des autres, ces voisins non–pygmées avec lesquels ils vivent en étroite relation depuis longtemps. Sa thèse s’attache à l’analyse du système formel de la musique d’une part, mais surtout à ses règles de jeu et à la manière dont on y déroge parfois. Elle s’interroge sur les modalités qui font des Ba.bongo « les meilleurs » en matière de musique (meilleurs musiciens, chanteurs, danseurs, animateurs, vecteurs de la musique) mais aussi les acteurs privilégiés des activités rituelles de leurs voisins. La thèse traite d’esthétique musicale, de modalités d’interprétation et de compétence musicale d’une part ; du rôle des Ba.bongo et de la représentation des Pygmées dans le dispositif rituel d’autre part ; des modalités et enjeux de la diffusion musicale (dynamisme, emprunt, circulation, perméabilité) enfin.

La pratique musicale est ici pensée comme partie prenante d’un ensemble plus vaste de relations et d’échanges (parenté, alliances, interdépendances économiques, rapports de pouvoir, mobilité des populations).

Logo CNRS

Agenda